Le Vexin for ever




 










Le bruit des routes de marbre
Gentil réveil dès les aurores, portail des avenirs grands ouverts
Le vice colle à la peau des oranges et l'heure passe
Je confie mes battements les plus secrets aux bons soins des entreprises qui me transportent

Mantes a toujours prétendu qu'elle était jolie
J'ai toujours pensé qu'elle mentait, j'avais tort
Le voile s'est levé sur une richesse improbable
Une jubilation nue sur une lumière improbable

Oh, beau !
La route encore, menant aux fonds de patelins à dévorer sur place
Si beau, si  beau ! 
Tous ces murs et ces toits
Et cette présence confuse de la capitale à un doigt

Un délice, un pays calme et droit
Le temps qui a martelé les sentiers où se perdre
À quelques mètres, les yeux bleus d'un gendarme géant
Et moi qui encore roule vers mes fugues et leur probité





Juillet 2011 : Magny en Vexin