vs Valises Vides















Pliés les uns sur les autres
Effacés les uns par les autres
Les faits resteront silencieux pendant la traversée
Seule ma peau vacillera et celle de l'étranger
Où que ces valises m'oublient plus tard
Quel que soit leur poids plus tard
Ce sera plus tard et je n'y suis pas
Que je les porte à bout de bras, sous les éclairs et face au reste
Je pourrai y dormir aussi d'un sommeil de plomb
Seul pressenti le frottement de ma peau à celle de l'étranger





Février 2011