Routes



 











Encore
Partir encore
Le compte à rebours se tend de la nuque au bas du dos
Seul l’aller marche
Le présent tient dans sa main le graphite
Je me signe gracieusement
Le poids du choix
Les routes
Les routes !
Comment savoir ?
Lacées autour des hanches
Quand ça
Roule
Bien là
Derrière
La tension des jours infatigables
Vaciller est un devoir
Sous les ressources inassouvies des étonnements
Le moment se révèle
Demain reste impossible aux inconnus
Trac autour des traces
Et ce creux, toujours de n’avoir qui puisse agiter
Dans le vide du champ sans borne qui s’ouvre 
Sa main
Au revoir est doux aux vertiges. 







And if salvation only comes when you fall.

Joseph Arthur " Favorite girl"

Mars 2011