Newark est aussi un aéroport





 







Fera-t-il froid ?
Fera-t-il froid ?
Le froid, vraiment froid
J'arrive pieds nus
Nuit et jour
Le nez humide
Je ne parle plus que la langue de mes anciens démons
Je m'acharne au gré des écharpes que je noue deux fois autour de la tension
La valise, saturée de neige
La date s'accroche à chaque mouvement, je me condense

Je prépare un sourire assez chaleureux
Mais après le vote de leur loi
Quatre-vingt treize sénateurs et leurs provisions, c'est beaucoup
Sur les lèvres folded into the 2012 Defense Appropriations, tous
Je ne saurai jamais comment les embrasser sans me brûler
Dans la machine à broyer
Je ne mettrai que mon indifférence feinte
Gardant pour tout le reste une pénétrante ludicité
Je ne vais pas oser les regarder dans les yeux
Sauf un

La chambre et le bruit de la mémoire
L'embarcadère pour des visions dévastatrices
Douces comme le ronronnement des ferries
Frémissante, de la tête aux pieds, frémissante
Prête au pire quand il est grand
Prête à la mesure des décalages
Secouée à l'avance
Droite comme le I de Ici.




Décembre, c'est quelques jours avant Janvier